Mardi 22 Janvier 2019 : Saint VincentPour en savoir plus
sur les Saints du jour,
cliquer ici.
 et demain : Saint Barnard

TOQU'EN
TÊTE

   
Des recettes et des techniques réglées pour vous par Yann.

Palais Bénédictine - Fécamp

 


[Photo : Copyright http://toquentete.net]

Sites Internet de circonstance :

  • Lieu : Le Palais Bénédictine - 110 Rue Alexandre Legrand.

  • Ville : Fécamp (76400)

  • Département : Seine-Maritime (76)

  • Région : Normandie - FRANCE France

  • Durée totale de la visite : 1h00 à 2h00 selon l' intérêt porté à la partie "Musée".

Pour s'y rendre :

  • Cliquez ici

  • Une fois dans Fécamp, prendre la direction "La plage", vous ne serez plus très loin...

Le Palais

Avec le "guide-papier" fourni à l'entrée, la visite du Palais n'est pas imposée vous permettant ainsi de déambuler de salle en salle au gré de vos curiosités avec chaque fois des commentaires écrits appropriés.

le Palais fut construit par Alexandre Le Grand (ne pas confondre avec le plus célèbre Alexandre Le Grand, l' Antique Macédonien !).

Alexandre Legrand passa une étrange commande à l'architecte Camille ALBERT : le Palais devait être non seulement un mélange de styles architecturaux et un hommage à la Bénédictine mais aussi un musée éclètique, une Abbaye et une usine de production. Tout ça à la fois !

Les salles-musées regorgent de tableaux, d'une collection étonnante de mécanisme de serrure, d'icônes, d'ex-voto, de sculptures en ivoire... Chacun peut y trouver un interêt propre.

La Visite concernant la Liqueur de Bénédictine

Passons maintenant au but de la visite : la Liqueur de Bénédictine.

Un film de 5-10 mn explique l'histoire et la fabrication de la liqueur Bénédictine de A (comme Alambic) à Z (comme Z'ai plus soif !). Bien sûr, la composition exacte n'est pas entièrement dévoilée ni le process complet de fabrication... Il est vrai que la Bénédictine a souvent été copiée. Pour preuve : la pyramide des contrefaçons contenant des centaines de flacons copiés en provenance du monde entier ! Son secret est encore jalousement conservé.

C'est Alexandre Legrand qui retrouva un vieux manuscrit rédigé en 1510 par un moine bénédictin de Fécamp. Celui-ci donnait la composition de cet alcool déjà nommé "élixir de santé" et apprécié de François Ier.

Il remit en route le procédé de fabrication en arrangeant la recette déjà composée à l'époque de 27 épices. La Bénédictine est désormais connue dans le monde entier. La production est d'ailleurs exportée à 95%.
Il faut préciser qu'Alexandre Legrand avait déjà tout compris à l'époque de l'art de la communication: la réclame était son crédo.

[Réclame Bénédictine de 1907 du dessinateur SEM]

Suite au film, vous accédez à l'Herboristerie, qui rassemble les principales épices entrant dans la composition de la Bénédictine. On découvre ainsi, le macis et son parfum envoutant, et la fleur de sapin, qui, une fois séchée, est méconnaissable, donc surprenante ! Bien sûr des senteurs plus classiques sont aussi exposées : cannelle, vanille, écorse de citrons, angélique, mélisse etc. etc. De nombreux panneaux sont exposés pour vous expliquer l'origine et l'utilisation gastronomique et médicale de chaque épice. C'est peut-être la partie la plus intéressante de la visite, gastronomiquement parlant en tout cas.


[Photo : Copyright http://toquentete.net]

Ensuite : défense de fumer ! Après un long méandre de couloirs où vous tutoyez les foudres, mais aussi des fûts plus petits contenant le précieux nectar en veillissement, vous arrivez enfin à la Distillerie. Belle salle, bien ordonnancée (voir première photo tout en haut).

S'en suit la dégustation tant attendue (comprise dans le billet d'entrée) de la Bénédictine, et le "B & B" (Bénédictine et Cognac soit "Bénédictine and Brandy" in english...car c'est un barman New-Yorkais qui aurait inventé ce coktail) et d'un coktail bénédictine-jus de fruits.

Les portes de la boutique s'ouvrent alors. Toutes sortes de flacons et de gourmandises sont en vente. À consommer avec modération , bien entendu. À noter : les prix affichés dans la boutique, pour ce qui est des alcools, sont plus bas que ceux pratiqués dans le centre ville.

Toqu'en bref

Une exposition qui permet d'en connaitre un peu plus sur la fabrication des liqueurs en général et de la Bénédictine en particulier. Par ailleurs le nombre conséquent d'épices entrant dans la composition de cet alcool permet de réviser ses arômes et parfums. Dommage que les senteurs soit quelque peu éventées dans l'Herboristerie ...(pensez à renifler les quelques épices qui se trouvent à l'endroit de la dégustation : elles sont plus fraîches que dans l'Herboristerie).

NB : Cette page a été rédigée en fonction de la visite du Samedi 21 Août 2004.


Haut de Page
Création de cette page le : 29/08/2004
Dernière  modification  le : 27/12/2009
[Copyright. Tous droits réservés : textes, photos et codes.]

PageRank

Connivences Gourmandes :

   La Toque d'Or   JLM, Grossiste en Électroménager   Mathon   Maison d'Hôtes : Côté Lourmarin  
Cabinet d'Ostéopathie à Bègles : Séverine Pernelle - Ostéopathe